...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le recours collectif Uniswap rejeté dans une décision historique pour DeFi

News Jobba.fr

Le recours collectif Uniswap rejeté dans une décision historique pour DeFi

photo par Cabinet d’avocats Tingey en matière de blessures sur Unsplash

Les procédures judiciaires contre Uniswap, l’un des principaux protocoles d’échange décentralisés, ont pris une tournure aujourd’hui lorsqu’un recours collectif intenté contre lui a été rejeté.

Mike Wawszczakanalyste juridique, a révélé que le juge qui présidait le dossier, initialement déposé par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis contre Coinbase – n’a trouvé aucune raison de poursuivre le procès contre Uniswap.

Le verdict est tombé après un procédure judiciaire prolongée jusqu’en avril 2021 qui a examiné les spécificités des opérations d’Uniswap et leur alignement sur la réglementation financière.

Le recours collectif Uniswap : théories et rejet

Le dossier des plaignants contre Uniswap reposait sur deux théories principales : la théorie du transfert de titre et la théorie de la sollicitation.

Dans la théorie du transfert de titre, les plaignants ont fait valoir qu’Uniswap, en rédigeant et en maintenant les contrats intelligents qui permettaient les transactions de jetons, leur avait effectivement transféré le titre des jetons. Le tribunal a rejeté cet argument, affirmant que les responsabilités d’Uniswap dans la rédaction des contrats de la plateforme n’impliquaient pas qu’elle détenait le titre des actifs négociés sur la plateforme.

La théorie de la sollicitation était centrée sur l’accusation selon laquelle Uniswap avait directement promu et sollicité des jetons auprès des plaignants afin d’augmenter la valeur de leurs jetons de gouvernance UNI. Le tribunal a jugé cette théorie peu plausible, soulignant que les plaignants n’avaient pas fourni de preuves substantielles prouvant qu’Uniswap avait activement sollicité l’achat d’un titre pour leur profit financier.

Contrairement aux affaires juridiques traditionnelles qui se concentrent sur des individus ou des entreprises particulières, Uniswap fonctionne comme une entité collective répartie sur un réseau mondial d’utilisateurs et de contributeurs. Cette structure unique ajoute aux défis auxquels sont confrontés les plaignants dans le flou de l’environnement réglementaire entourant les crypto-monnaies.

Dévoilement du contexte du recours collectif Uniswap

Au cœur du recours collectif contre Uniswap se trouvait l’allégation selon laquelle le protocole effectuait des ventes de titres déguisées en jetons numériques. Les plaignants ont affirmé que cette action violait les lois sur les valeurs mobilières, jetant des doutes sur le statut réglementaire des jetons distribués par la plateforme.

Parmi les plaignants se trouvait Nessa Risley de Caroline du Nord. Elle a affirmé avoir subi une perte de 10 400 $ en investissements sur les actifs cryptographiques EthereumMax, Matrix Samurai et Rocket Bunny. Ses affirmations suggèrent qu’Uniswap n’a peut-être pas réussi à analyser correctement les utilisateurs et les projets sur sa plate-forme, exposant potentiellement les investisseurs à des activités frauduleuses.

Les allégations contre Uniswap incluaient également la facilitation de « tirages de tapis » trompeurs et de programmes de pompage et de vidage.

Précédent juridique pour les entités décentralisées

Le rejet du recours collectif contre Uniswap pourrait créer un précédent juridique pour d’autres entités décentralisées confrontées à des allégations similaires. La décision du tribunal souligne la complexité de l’application des cadres juridiques traditionnels aux organisations décentralisées comme Uniswap.

Cela pourrait permettre à d’autres projets de finance décentralisée (DeFi) de tirer parti de leur nature distribuée comme défense contre les allégations de non-conformité réglementaire ou d’activités illégales.

Le licenciement met également en évidence les défis auxquels les régulateurs sont confrontés pour superviser l’évolution rapide du secteur des cryptomonnaies, en particulier dans l’espace DeFi. Les réglementations traditionnelles ne s’appliquent pas toujours de manière transparente à ces nouveaux modèles décentralisés.

Cette affaire pourrait donc servir de catalyseur aux organismes de réglementation pour réévaluer et mettre à jour leurs stratégies, conduisant au développement de cadres réglementaires plus adaptés et plus efficaces pour le secteur des cryptomonnaies.

L’issue du recours collectif contre Uniswap pourrait également avoir un impact sur la confiance des investisseurs. Si certains investisseurs peuvent considérer ce licenciement comme un signe positif de la résilience des plateformes DeFi, d’autres pourraient y voir une indication des risques associés à l’investissement sur un marché relativement non réglementé.

A la Une Technologie

L'Union Européenne lance une enquête sur Meta pour vérifier si Facebook et Instagram protègent efficacement les enfants. Les régulateurs craignent que les interfaces de ces ...
Netflix continue de décevoir ses abonnés avec une nouvelle décision radicale : la suppression du téléchargement sur PC. Apprenez-en plus sur cette mesure et ses ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail