...

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le département du Trésor américain propose de nouvelles exigences de déclaration pour les courtiers d’actifs numériques – une tentative de « tuer » l’adoption de la cryptographie ?

News Jobba.fr

Le département du Trésor américain propose de nouvelles exigences de déclaration pour les courtiers d’actifs numériques – une tentative de « tuer » l’adoption de la cryptographie ?

Le département américain du Trésor et l’Internal Revenue Service (IRS) ont publié vendredi un nouveau projet de réglementation qui obligerait les courtiers d’actifs numériques à déclarer certaines ventes et échanges dans le but de lutter contre la fraude fiscale, ainsi que d’aider la loi. les contribuables respectueux savent combien ils doivent.

Selon une annonce faite sur le site Internet du Département du Trésor« le règlement proposé clarifierait et ajusterait les règles concernant la déclaration fiscale des informations par les courtiers, de sorte que les courtiers d’actifs numériques soient soumis aux mêmes règles de déclaration d’informations que les courtiers de valeurs mobilières et d’autres instruments financiers ».

Selon le Département du Trésor et l’IRS, en vertu des lois fiscales actuelles, les calculs de la taxe numérique sont « difficiles et coûteux à calculer ».

Dans le cadre de la nouvelle proposition de l’administration, les courtiers seront tenus de fournir un nouveau formulaire 1099-DA, qui, selon eux, aidera les contribuables à déterminer s’ils doivent des impôts et les aidera à éviter d’avoir à faire des calculs compliqués ou à payer des services de préparation de déclarations de revenus sur les actifs numériques. pour déposer leurs déclarations de revenus.

« Ces réglementations alignent la déclaration fiscale sur les actifs numériques avec la déclaration fiscale sur d’autres actifs et, par conséquent, évitent un traitement préférentiel entre les différents types d’actifs ».

Si elles sont approuvées, les règles obligeraient les principales bourses de crypto-monnaie à communiquer les informations sur les clients à l’IRS.

Les règlements proposés sont désormais ouverts à une période de commentaires et de réactions du public.

Les commentaires écrits seront acceptés jusqu’au 30 octobreèmealors qu’une audience publique est prévue le 7ème et 8ème de novembre.

La proposition de taxe sur la cryptographie est une tentative de « tuer » l’adoption, déclare le président du comité des services financiers de la Chambre

En réponse aux réglementations proposées, le président du comité des services financiers de la Chambre, Patrick Henry (un républicain) a affirmé que l’administration Biden tentait de « tuer » l’adoption de la cryptographie aux États-Unis.

En effet, les réglementations proposées cibleraient également les échanges décentralisés (DEX).

Les échanges décentralisés, tels qu’Uniswap, ne sont pas contrôlés de manière centralisée par une entité ayant le pouvoir discrétionnaire de modifier facilement les fonctionnalités de la plate-forme (c’est-à-dire de commencer à collecter des informations sur les utilisateurs et à les transmettre à l’IRS).

Au lieu de cela, ils sont alimentés par des contrats intelligents immuables qui ont été déployés sur des protocoles de blockchain décentralisés, tels que le réseau Ethereum.

Selon un tweet de l’avocat général de Delphi Labs, Gabriel Shapiro, les règles proposées « pourraient porter un coup dévastateur à l’utilisation des protocoles P2P ».

Pendant ce temps, Kristin Smith, PDG d’une organisation à but non lucratif de défense de la cryptographie appelée Blockchain Association, a été citée par Decrypt comme disant que « compte tenu des exigences de reporting, une plate-forme ou un protocole devrait être centralisé pour se conformer, éliminant ainsi tous les avantages de la décentralisation, y compris sécurité et transparence ».

Alors que certains diront que les règles proposées sont équitables, dans la mesure où elles alignent les exigences de déclaration des actifs numériques sur celles des autres classes d’actifs, d’autres diront que les règles proposées, en particulier dans la mesure où elles s’étendent aux applications décentralisées comme les DEX, sont une tentative du Le gouvernement américain doit exercer un contrôle excessif sur l’écosystème cryptographique.

Après tout, la philosophie centrale de la cryptographie est la décentralisation et aucun protocole DEX qui se respecte ne se pliera aux exigences du gouvernement américain en matière de collecte d’informations et de reporting.

Cela pourrait conduire à une interdiction pure et simple de l’utilisation de ces DEX aux États-Unis pour les citoyens américains, entravant ainsi l’adoption du Web3 dans le pays.

A la Une Technologie

Imaginez pouvoir envoyer des Bitcoins aussi rapidement et économiquement que vous envoyez un texto. Ce rêve devient réalité grâce à Coinbase qui, dans un élan ...
Alerte dans l’univers de la cryptomonnaie ! Une situation alarmante secoue la plateforme Poloniex, suscitant de vives inquiétudes chez les traders et investisseurs. Le Wrapped ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail