Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Négociateur SAG-AFTRA sur Taylor Swift ; Commentaire de Ted Sarandos « Levy » –

News Jobba.fr

Négociateur SAG-AFTRA sur Taylor Swift ; Commentaire de Ted Sarandos « Levy » –

Duncan Crabtree-Ireland, négociateur en chef et directeur exécutif national de la SAG-AFTRA, est très satisfait de Taylor Swift et pas si satisfait du co-PDG de Netflix, Ted Sarandos.

Nous avons parlé avec Crabtree-Ireland aujourd’hui au New York Comic-Con où il est monté sur scène pour un panel sur l’IA.

Les pourparlers ont échoué mercredi soir entre les studios et la SAG-AFTRA à la suite de la proposition de partage des revenus de la guilde qui coûterait aux sociétés moins de 57 ¢ par abonné par an. Les studios ont hésité en s’exclamant que la demande de SAG-AFTRA constituait un « fardeau économique intenable » qui leur coûterait plus de 2,4 milliards de dollars au cours d’un nouveau contrat de trois ans, soit plus de 800 millions de dollars par an. Jeudi, Sarandos, lors de l’événement Screentime de Bloomberg, a qualifié la proposition SAG-AFTRA de « prélèvement sur les abonnés en plus des (autres) domaines » ainsi que de « pont trop loin ».

À la suite des discussions de mercredi, la SAG-AFTRA a déclaré que les studios « avaient intentionnellement déformé à la presse le coût de la proposition ci-dessus – en le surestimant de 60 %. Ils ont fait la même chose avec l’IA, prétendant protéger le consentement de l’artiste, mais continuant d’exiger le « consentement » dès le premier jour d’emploi pour l’utilisation de la réplique numérique d’un artiste pour un univers cinématographique entier (ou tout projet de franchise).

Voici notre discussion avec Crabtree-Ireland au 94e jour de la grève SAG-AFTRA :

Mercredi, la SAG-AFTRA a suggéré une proposition de partage des bénéfices en streaming qui coûterait aux studios moins de 57 cents par abonné….

L’une des choses qu’ils avaient dites, c’est qu’ils ne voulaient pas avoir de source de revenus flexible. Nous avons ramené cela devant notre comité et sommes revenus avec une proposition complètement restructurée qui ne reposait pas sur le flux de revenus basé sur les abonnés et l’audience. Tout comme leur concept, ils avaient un consensus pour la guilde des écrivains. Cela représentait donc un chiffre qui ne leur coûterait pas plus de 57 cents par abonné et par an ; moins cher que le prix d’un timbre-poste. La déclaration publique des PDG dans leur communiqué de presse de l’AMPTP a qualifié nos exigences d’excessives. Mais en réalité, nous ne pensons pas que ce soit le cas. Les chiffres qu’ils utilisent sont largement exagérés. (La nôtre) est une approche raisonnable de compensation équitable pour la contribution que les acteurs apportent à l’existence et au succès de ces plateformes de streaming.

Que pensez-vous de ce que le co-PDG de Netflix, Ted Sarandos, a appelé « un prélèvement sur les abonnés » ?

Absurde! C’est absurde ! Cela revient à dire que les travailleurs devraient être rémunérés pour leur travail sous forme d’impôt. C’est faux. La raison pour laquelle ce produit existe est due à leur travail. Une compensation équitable, des salaires équitables pour les travailleurs ne sont pas, et n’ont jamais été, et ne seront jamais une taxe.

Il y avait une dynamique dans l’industrie selon laquelle, à mesure que l’accord avec les scénaristes était conclu, les émissions de télévision reprendraient la production à la fin de cet automne et que le défilé pour une nouvelle saison serait en janvier. Mais chaque jour que dure la grève, cela devient de moins en moins possible. Quelle attention la guilde accorde-t-elle à cette demande imminente du calendrier de production télévisuelle ?

Si je réfléchissais à cette question, les premières personnes à qui je poserais cette question seraient celles qui ont quitté la table dans le cadre de cette négociation continue. Parce que la seule façon de parvenir à un accord est que les gens se parlent, et je ne vois pas comment s’éloigner et rentrer chez eux permet d’aboutir à un accord plus tôt. Ce sont leurs actions qui retardent la résolution de cette grève. Ce qu’ils doivent faire, c’est revenir immédiatement à la table afin que nous puissions continuer à discuter et trouver une voie à suivre.

Vous ne savez pas quand les négociations reprendront alors ?

Nous leur avons dit mercredi soir, lorsqu’ils nous ont annoncé qu’ils annulaient notre séance prévue pour jeudi, que nous étions disposés et prêts à nous réunir jeudi et tous les jours par la suite et que la balle est donc dans leur camp pour revenir à la table. Nous sommes là, nous sommes prêts et ce sont eux qui ont décidé de ne pas se présenter, alors j’espère qu’ils changeront cela et décideront de revenir à la table et d’avancer.

AMC

Que pensez-vous de l’ensemble Taylor Swift : la tournée des époques phénomène au box-office ce week-end ? Je sais que le film a un accord intérimaire SAG-AFTRA, mais le succès du film arrive à un moment où les acteurs ne peuvent pas faire de promotion, et nous voyons clairement l’impact de cela au box-office.

Les acteurs peuvent promouvoir n’importe quel projet bénéficiant d’un accord intérimaire. Il y a des projets qui ont eu des premières, qui ont été promus par l’intermédiaire de nos membres dans le cadre d’accords intérimaires. Le succès du Tournée des époques Le film témoigne de l’importance du talent créatif non seulement dans la création de projets, mais aussi dans leur promotion. Je suis ravi que cela ait connu un tel succès. Taylor Swift est membre de la SAG-AFTRA. Elle a beaucoup fait pour aider d’autres artistes de l’industrie. J’espère que les studios y prêtent attention car c’est un signe important de partenaires créatifs qui ont du talent et qui proposent un accord équitable qui nous permet de remettre l’industrie au travail.

Duncan Crabtree-Irlande

Getty

L’IA est une technologie tellement rapide et en évolution, est-il même réaliste de mettre en place des garde-fous ? Même si un accord est conclu, la technologie pourrait dépasser l’accord de plusieurs semaines ou mois. Je me demandais simplement si vous pouviez nous parler de la création d’un plan permanent pour quelque chose qui évolue si rapidement ?

Les types de garde-fous que nous cherchons à mettre en place autour de cette technologie ne dépendent pas du développement de la technologie. L’idée selon laquelle un artiste interprète ou exécutant a le droit d’obtenir un consentement éclairé quant à l’utilisation de son image et de sa ressemblance dans la création d’une réplique numérique — tout artiste interprète ou exécutant devrait avoir ce droit dans toute forme de technologie, y compris l’IA et les outils d’IA qui ont été développés pour ce but. Je pense donc que les garde-fous que nous mettons en place autour d’une rémunération équitable et d’un consentement éclairé sont des choses qui peuvent évoluer avec l’industrie et l’état de la technologie.

A la Une People

Chères lecteurs et lectrices du blog Jobba, accrochez-vous, car nous allons plonger dans le monde pétillant des célébrités ! Aujourd’hui, nous allons parler d’Alex Jones, ...
Avec Julia Fox, les règles de la mode sont réinventées. L’actrice et mannequin américaine ne cesse d’étonner avec ses choix audacieux et non conventionnels. Cette ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail