...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mayans MC Wraps Series avec une finale explosive –

Mayans_510_2207r.jpg

Mayans MC Wraps Series avec une finale explosive –

ALERTE SPOILER: Ce qui suit révèle les principaux points de l’intrigue de la finale de la série Mayans MC de FX intitulé « Slow to Bleed Fair Son ».

Dans l’épisode de ce soir de Mayas MC intitulé « Slow to Bleed Fair Son », le gang de motards dont les origines remontent à Kurt Sutter Fils de l’anarchie et plus tard étendu à sa propre série dérivée prend son dernier tour – et c’est en désordre comme l’enfer.

Sans El Padrino Marcus Alvarez (Emilio Rivera) à la tête du club, ce n’était qu’une question de temps avant que tout n’explose dans le chaos. Après avoir été évincé par l’ancien prospect devenu président EZ Reyes (JD Pardo) dans la saison 4, il a fallu un certain temps à Alvarez pour comprendre à quoi ressemblerait sa vie dans un monde post-maya. En tant que membre fondateur de la charte, Alvarez a lutté mais a découvert très clairement dans la finale qu’il est là où il a toujours été censé être.

Aux côtés de sa femme Izzy (Patricia de Leon), le couple a accueilli un petit garçon qui leur apporte un regain d’intérêt. Les fils et les Mayans, dont le dernier a été co-créé par Sutter et Elgin James, racontent des histoires sur les familles, à la fois conventionnelles et moins conventionnelles. Grâce à l’éviction de sa famille de club, Alvarez vit pour voir un autre jour aux côtés de sa famille nucléaire. Il peut repartir à zéro et se consacrer à ceux qui comptent le plus pour lui.

Essentiellement, si un autre spin-off est écrit un jour, El Padrino pourrait rouler à nouveau, ce qui n’est pas quelque chose qui peut être dit pour la plupart des autres personnages.

Emilio Rivera comme Marcus Alvarez

La finale s’ouvre avec les frères Reyes EZ et Angel (Clayton Cardenas) lors des funérailles de leur père Felipe (Edward James Olmos) après son meurtre dans l’épisode 9. EZ a l’air triste mais recueilli et est assis près de son frère aîné qui pleure. Bien qu’Angel et Felipe n’aient pas été proches au fil des ans, ils ont réparé leur relation avant la fin. En fait, c’est grâce à Felipe que le fils d’Angel, Maverick, a survécu à l’attaque brutale menée par Isaac Packer (JR Bourne).

Après avoir découvert que son ennemi juré Isaac était derrière le meurtre de son père, EZ part en quête de vengeance. Isaac n’est pas du tout surpris bien qu’un peu terrifié lorsqu’il voit EZ à une fête de club. Une petite poursuite à pied s’ensuit qui se termine par une bataille d’esprit. Isaac est poussé dans les escaliers et atterrit sur le trottoir en sang. Il essaie de se tortiller mais EZ avait clairement le dessus.

« Attendre attendre. Ça ne peut pas être ça. J’avais raison, c’était toi mais ça ne peut pas être ça. Il doit y en avoir plus », dit Isaac à EZ tout en suppliant pour sa vie. « Je ne suis pas prêt que ça se termine », ajoute-t-il avant qu’EZ n’appuie sur la gâchette et ne renvoie Isaac chez lui avec la faucheuse.

Je pensais de la même manière qu’Isaac, le frère aîné du président de SAMDINO, Les Packer (Robert Patrick), je me demandais comment ce dur à cuire que nous avions rencontré à Meth Mountain était mort si sans incident. Au moins EZ a reçu une insulte supplémentaire avant de laisser Isaac mort dans une ruelle – il a baissé son pantalon en pissant sur le cadavre. Néanmoins, l’agent du chaos est enfin parti et EZ peut passer à autre chose.

(LR): Frankie Loyal comme Hank « Tranq » Loza, JD Pardo comme EZ Reyes et Michael Irby comme Obispo « Bishop » Losa

Quand une vie se termine, une autre commence. Alors que le monde s’effondre, Sofia (Andrea Cortés) confirme qu’elle est enceinte de l’enfant d’EZ et qu’elle ne peut s’empêcher de sourire d’une oreille à l’autre. Elle dit à son homme qu’elle a de grandes nouvelles à partager mais promet de tout révéler plus tard quand il ne sera pas pressé. Une décision qui la hantera probablement plus tard.

Il y a une énorme trame de fond impliquant Lincoln Potter (Ray McKinnon) et Patricia Devlin (Dana Delaney), sous-inspectrice générale adjointe de la Division des enquêtes, qui enquête sur Potter. Lorsque diverses pistes ne se déroulent pas, Potter reste indemne. Je m’attendais à une mort de type Agent Stahl (Ally Walker) pour Lincoln, mais ce n’était pas le cas. Comme Alvarez, lui aussi pourrait revenir un jour au rôle et, espérons-le, mourir de la manière qu’il mérite.

Pris dans l’enquête, Miguel Galindo (Danny Pino) ​​offrait à Devlin ce dont elle avait besoin pour faire tomber Potter. Mais avant qu’il ne puisse assister à la réunion et attester de ses sales actions, sa femme Emily (Sarah Bolger) met finalement fin à sa vie et à celle de leur garde du corps qui a tué la sœur d’Emily la saison dernière. Avec son fils à ses côtés, Emily est enfin libre de partir au coucher du soleil et d’être qui elle veut être. Elle a mis en scène le crime pour qu’une caméra de sécurité apparaisse comme si un meurtre-suicide avait eu lieu et qu’elle était une spectatrice innocente.

Après avoir surpris son cousin Alvarez pour fêter son nouveau bébé, Bishop (Michael Irby) est surpris à son tour par Kody (Stella Maeve), la dame de Creeper (Joseph Raymond Lucero) qui change à jamais le cours du destin des membres du club.

(LR): Clayton Cardenas comme Angel Reyes, JD Pardo comme EZ Reyes

Ailleurs, EZ et Angel ont un cœur à cœur sur la vie, la famille et l’avenir. Après la mort de leur père et ce qu’Angel pense avoir été l’abandon d’Adelita, il a décidé de quitter définitivement le club pour élever Maverick. EZ comprend et donne à son frère sa bénédiction pour apporter la demande à la table.

Il convient également de mentionner les nombreux clins d’œil à Fils de l’anarchie cette saison, y compris la mention désinvolte d’Angel des nombreuses façons dont il pourrait mourir et laisser son enfant orphelin comme ne pas mourir « sur une putain d’épave sur l’autoroute ». Ceci est lié à la finale de la série de Fils qui a vu le protagoniste Jax Teller (Charlie Hunnam) se faire frapper par un semi-camion alors qu’il faisait du vélo sur l’autoroute.

À leur arrivée pour la réunion du club, les frères et sœurs se sentent au sommet du monde, mais cela n’a pas duré très longtemps. EZ ouvre la réunion reconnaissant envers son équipage pour tout ce qu’ils ont accompli ensemble en disant qu’il sera « redevable envers votre fraternité pour toujours ». Autour de la table, personne ne parut particulièrement ému par ses paroles. Hank Loza (Frankie Loyal) ne peut même pas prétendre croire les mots qui sortent de la bouche d’EZ.

Frankie Loyal dans le rôle de Hank « Tranq » Loza

EZ donne la parole à son frère qui tient à soumettre son départ au vote pour le partager lorsque Hank l’interrompt avec ses propres nouvelles. Il propose à Nestor (Gino Vento) de devenir un membre à part entière des Mayas qui passe. Nestor est surpris et honoré de laisser derrière lui sa vie de prospect et est accueilli dans la confrérie. Il embrasse Hank, Guero (Andrew Jacobs) et Bish. EZ dit à Nestor, « Bienvenue dans la tribu » alors que les hommes s’étreignent suivis d’Angel pour ne pas être laissés de côté.

Dans un geste choquant, Gilly (Vincent Vargas) attrape EZ avec une aide de Bishop qui l’appelle « un sale rat » et lui met un pistolet sur la tempe. Bishop révèle qu’il sait qu’EZ a envoyé Creeper rencontrer M. Mayhem afin de protéger son secret.

« Vous avez cassé tous les codes que nous avons et maintenant vous travaillez avec les putains de fédéraux? » Bishop lui dit avant de tourner l’arme sur Angel qui s’est porté garant de son frère et l’a amené dans le club. Bien qu’EZ dise qu’Angel n’a jamais su qu’il était un rat, personne ne le croit laissant Angel faire ses preuves en mettant la fraternité avant le sang en poignardant EZ. Alors qu’EZ accepte le fait que sa seule issue est la mort, il encourage son grand frère à faire ce qu’il doit faire.

« C’est bon, Ange. Regardez-moi. Parlez de moi à votre garçon et parlez-lui de maman. Partez et ne revenez pas, dit sévèrement EZ. « Ça va aller. Tu vas me manquer. Ok, je suis prêt », a déclaré EZ à Angel qui poignarde à contrecœur son frère une fois avant que le reste du club ne le tue. Bishop, dans un bref entracte, murmure à l’oreille d’EZ: « Tu n’es pas le seul à lire Shakespeare, putain de mère. »

À part Angel, Guero et Gilly sont les seuls membres qui semblent avoir du mal avec ce qui s’est passé.

Pendant que tout cela se déroulait, Bottles (Alex Barone) s’est dirigé vers la caravane d’EZ pour tirer quelques balles sur Sofia qui n’a jamais pu dire à EZ qu’elle était enceinte. Les bouteilles avaient disparu depuis longtemps lorsque Letty (Emily Tosta) trouve le chien de Sofia et EZ en train d’aboyer à l’extérieur de la caravane avec une mare de sang derrière elle. Letty se rend compte que Sofia a été tuée alors elle prend le chiot et conduit pendant que « If I Go, I’m Goin » de Gregory Alan Isakov jouait.

Comme si le meurtre d’EZ n’était pas un gros problème, Bishop s’assied à la tête de la table et tente de poursuivre la réunion. Il y avait une lourdeur dans la pièce, sans aucun doute, alors que tout le monde essayait de traiter ce qui venait de se passer.

Michael Irby comme Obispo « Bishop » Losa

Dans une tournure des événements surprenante, il y aurait peu de temps pour la réflexion. L’ATF a enfoncé la porte du clubhouse sur les ordres de Lincoln Potter et a tiré plus de 20 balles à l’intérieur du clubhouse, donnant l’impression que tout le monde à l’intérieur avait été tué. Cependant, nous ne voyons aucun corps, donc personne ne peut deviner qui, le cas échéant, a survécu.

L’épisode se termine avec le retour de Letty aux Broken Saints avec Sofia et le chien d’EZ qui trouve de nombreux nouveaux camarades de jeu sur leur territoire. Je ne sais pas pour qui que ce soit d’autre, mais le club de motards entièrement féminin constituerait une retombée amusante…

Et si vous vous demandez si Angel est sorti ou non du club-house avant l’arrivée de l’ATF, les derniers battements de l’épisode le montrent avec Maverick dans ses bras près de la plage, regardant le monde sous un nouvel angle.

Ailette.

A la Une People

Don Omar, le roi du reggaeton, a révélé sur Instagram qu'il lutte contre le cancer. Avec un message de courage et d'espoir, il continue d'inspirer ...
Êtes-vous prêt pour une histoire d’amour à la fois surprenante et charmante, se déroulant dans l’univers du sport professionnel ? Si oui, plongez-vous dans l’histoire ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail