...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Californie réexamine les licences strictes pour les entreprises de cryptographie avec le nouveau projet de loi AB 39

News Jobba.fr

La Californie réexamine les licences strictes pour les entreprises de cryptographie avec le nouveau projet de loi AB 39

photo par Gage Skidmore

La Californie prend à nouveau des mesures pour renforcer la réglementation sur la cryptographie avec un nouveau projet de loi, AB 39, présenté mardi.

La législation fait suite à une précédente tentative en février 2022, lorsque l’État a introduit l’AB 2269. L’ancien projet de loi proposait également des exigences strictes en matière de licences pour les entreprises engagées dans des activités financières numériques avec des résidents californiens. Inspiré du BitLicense de New York, il cherchait également à imposer de lourdes responsabilités en matière de reporting et d’exploitation à ces entités.

Les principales dispositions de l’AB 39 : qu’est-ce que cela signifie pour l’adoption du Bitcoin aux États-Unis ?

Le gouverneur Newsom a opposé son veto à la législation précédente en septembre 2022, arguant que le projet de loi était prématuré et qu’un environnement réglementaire plus transparent était nécessaire. Cela permettrait une innovation équilibrée et une protection des consommateurs, en particulier compte tenu de l’évolution rapide des règles fédérales concernant les actifs numériques.

L’industrie s’était préparée à un allègement temporaire des réglementations, espérant des efforts de collaboration entre les organismes étatiques et fédéraux. La réintroduction de l’AB 39 suggère cependant que la Californie emprunte une autre voie.

Le nouvel AB 39 stipule qu’à compter du 1er juillet 2025, personne ne peut s’engager ou prétendre s’engager dans une activité commerciale d’actifs financiers numériques avec des résidents de Californie à moins de remplir certaines conditions.

Ces conditions incluent l’obtention d’une licence, le fait d’avoir une demande de licence en attente ou l’exemption totale des exigences en matière de licence. La législation définit « l’activité commerciale relative aux actifs financiers numériques » au sens large, couvrant des activités telles que l’échange, le transfert ou le stockage d’actifs numériques, y compris Bitcoin.

Le projet de loi contient des clauses spécifiques qui placent les pièces stables sous l’égide des actifs numériques. Il décrit également diverses responsabilités réglementaires pour les entreprises qui traitent des pièces stables. Conformément au nouveau code financier californien sections, les entreprises doivent conserver des enregistrements détaillés de toutes les activités sur les actifs financiers numériques pendant une période de cinq ans à compter de la date de l’activité.

Réglementation américaine sur la cryptographie et mesures d’application dans AB 39

L’AB 39 accorde au Département de la protection financière et de l’innovation (DFPI) le pouvoir d’examiner les titulaires de licence et d’appliquer la législation. Le DFPI peut prendre des mesures contre les titulaires de licence et les non-titulaires qui enfreignent les dispositions de l’AB 39 ou d’autres lois californiennes applicables. Le projet de loi permet également au DFPI d’imposer des sanctions civiles pour de telles violations.

La législation exige qu’avant de s’engager dans des activités d’actifs financiers numériques avec un résident californien, les entreprises doivent divulguer divers frais et charges. Cela inclut la manière dont ces frais seront calculés s’ils ne sont pas prédéterminés.

Le projet de loi suscite cependant des inquiétudes chez certains en raison de certaines de ses dispositions vagues. Par exemple, il permet au DFPI de prendre mesure coercitive contre une personne qui « est sur le point de s’engager » dans les activités financières numériques, sans préciser ce qui constitue « être sur le point de s’engager ».

Cette ambiguïté pourrait constituer un risque pour les nouvelles entreprises envisageant d’opérer en Californie, contredisant l’appel antérieur du gouverneur Newsom en faveur d’un environnement réglementaire transparent.

En bref, l’AB 39 attire l’attention en tant que candidat probable à l’approbation cette année. Les entités impliquées dans le secteur des actifs financiers numériques, notamment le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies, devraient examiner attentivement le projet de loi pour comprendre ses implications pour leur activité.

Alors que ce nouvel effort législatif se déroule, il est clair que la Californie tente à nouveau d’établir un cadre réglementaire pour l’industrie des cryptomonnaies, ce qui pourrait avoir des implications considérables sur l’adoption du Bitcoin et la réglementation des cryptomonnaies aux États-Unis.

Alors que l’État tente de protéger les consommateurs, l’ambiguïté de certaines de ses dispositions pourrait créer des défis pour les entreprises qui envisagent d’opérer dans le domaine des actifs financiers numériques.

A la Une Technologie

L'Union Européenne lance une enquête sur Meta pour vérifier si Facebook et Instagram protègent efficacement les enfants. Les régulateurs craignent que les interfaces de ces ...
Netflix continue de décevoir ses abonnés avec une nouvelle décision radicale : la suppression du téléchargement sur PC. Apprenez-en plus sur cette mesure et ses ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail