...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Californie envisage de limiter les retraits aux distributeurs automatiques de crypto-monnaies à 1 000 $ par jour pour réduire les escroqueries

News Jobba.fr

La Californie envisage de limiter les retraits aux distributeurs automatiques de crypto-monnaies à 1 000 $ par jour pour réduire les escroqueries

Source : Pexels

La Californie prend des mesures décisives pour lutter contre ce qu’elle perçoit comme une menace croissante d’escroqueries cryptographiques.

Selon un nouveau projet de loi soumis au pouvoir législatif de l’État, le gouvernement fait pression pour plafonner le montant d’argent liquide pouvant être retiré des guichets automatiques (DAB) alimentés par la cryptographie.

Surnommé le « Kiosques de transactions sur actifs financiers numériques« , la législature de l’État vise à fixer le montant maximum de retrait à 1 000 $ par personne.

Les législateurs de l’État ont déclaré que leur objectif principal était de protéger les investisseurs contre les escroqueries et les violences apparentes à proximité de ces guichets automatiques cryptographiques.

Actuellement, plus de 3 200 guichets automatiques cryptographiques fonctionnent aux États-Unis. Beaucoup de ces machines offrent une limite de transaction quotidienne allant jusqu’à 50 000 $, ce qui en fait un outil pratique pour les activités illicites.

Pour arriver à cette décision, le corps législatif californien a mené son enquête et a constaté que de nombreuses escroqueries cryptographiques avaient été exécutées à l’aide de ces guichets automatiques.

Ces escroqueries impliquaient souvent que les victimes étaient contraintes de déposer de l’argent et d’envoyer des fonds en utilisant des crypto-monnaies choisies par les criminels. Le but du projet de loi est de freiner ces activités et de renforcer les mesures de sécurité.

De plus, le projet de loi traite des frais imposés par les opérateurs de crypto-ATM, en les limitant à un maximum de 5 $ ou 15 % du montant de la transaction, selon le montant le plus élevé au moment de la transaction.

Pour rappel, les législateurs de l’État ont révélé qu’ils avaient visité un guichet automatique crypto à Sacramento et découvert que ces machines présentaient des majorations de 33 % sur certains actifs numériques par rapport à leurs répliques sur les échanges de crypto-monnaie.

De plus, selon une enquête distincte menée par le pouvoir législatif, les guichets automatiques cryptographiques facturent entre 12 % et 25 % pour le dépôt et le retrait de monnaies fiduciaires.

Commentant la nécessité de cette nouvelle règle, la sénatrice démocrate Monique Limón a déclaré que le projet de loi vise à rassurer les personnes fraudées en Californie sur le fait que des mesures sont prises pour résoudre ces véritables problèmes.

Le projet de loi californien sur les guichets automatiques cryptographiques devrait être ratifié en janvier 2024

Le projet de loi proposé a encore un long chemin à parcourir. Selon le California Legislative State Forum, le projet de loi sur les kiosques de transactions d’actifs financiers numériques devrait être pleinement adopté au plus tard le 1er janvier 2024.

Dans le même temps, tous les opérateurs de crypto ATM devraient apporter les modifications nécessaires au plus tard en 2025, offrant une période de transition de 12 mois à ces fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP).

De plus, tous les opérateurs de crypto ATM devront obtenir une licence auprès du Département de la protection financière et de l’innovation d’ici le 1er juillet 2025.

Conformément aux nouvelles stipulations, les propriétaires de guichets automatiques cryptographiques sont tenus de fournir les reçus de transaction en anglais. Ces reçus doivent détailler le nom du client, la date et l’heure de la transaction, le nom de l’opérateur du guichet automatique, le montant de l’actif cryptographique et son équivalent fiduciaire, le montant du spread, ainsi que l’échange cryptographique sous licence utilisé pour calculer ledit spread.

A la Une Technologie

L'Union Européenne lance une enquête sur Meta pour vérifier si Facebook et Instagram protègent efficacement les enfants. Les régulateurs craignent que les interfaces de ces ...
Netflix continue de décevoir ses abonnés avec une nouvelle décision radicale : la suppression du téléchargement sur PC. Apprenez-en plus sur cette mesure et ses ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail