...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Binance et son PDG Changpeng Zhao déposent une requête pour obtenir le rejet du procès de la SEC

News Jobba.fr

Binance et son PDG Changpeng Zhao déposent une requête pour obtenir le rejet du procès de la SEC

Source : capture d’écran de la vidéo YouTube sur la chaîne de Binance

Binance, Binance.US et Changpeng Zhao ont déposé conjointement une requête visant à rejeter une action en justice intentée par la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

Dans leurs Pétition de 60 pages soumis le 21 septembre, leur équipe juridique affirme que la SEC a outrepassé sa compétence réglementaire en intentant une action en justice contre eux.

Les défendeurs soutiennent que la SEC n’a pas fourni de lignes directrices claires pour le secteur des crypto-monnaies avant d’engager une action en justice, imposant ainsi son autorité de manière rétroactive.

Le procès de la SEC accuse Binance, Zhao et Binance.US d’avoir coté des titres non enregistrés sous la forme de diverses crypto-monnaies à des fins de négociation et d’investissement par des investisseurs américains.

Cette bataille juridique a donné lieu à un différend sur l’accessibilité des fonds des clients de Binance.US.

Binance affirme que la SEC a élargi la définition de « contrat d’investissement »

L’un des principaux arguments présentés dans la requête en rejet est que la SEC a élargi sa définition de « contrat d’investissement » pour englober un large éventail d’actifs et de transactions cryptographiques.

L’équipe juridique de Binance et Zhao affirme que l’interprétation par la SEC des lois sur les valeurs mobilières et leur application aux crypto-monnaies est fondamentalement erronée.

La motion souligne que le procès de la SEC vise à tenir Binance et ses filiales responsables des ventes d’actifs cryptographiques remontant à juillet 2017, malgré l’absence d’orientations réglementaires claires sur les crypto-monnaies à cette époque.

La pétition suggère que le procès de la SEC manque de fondement solide dans le cadre des lois sur les valeurs mobilières existantes.

La SEC va trop loin pour réglementer la cryptographie

Binance et Zhao affirment que le Congrès a examiné de nombreuses propositions depuis 2019 visant à établir un cadre complet pour les crypto-monnaies et leurs plateformes de trading.

Aucune de ces propositions n’accorderait à la SEC une autorité réglementaire exclusive sur l’industrie de la cryptographie.

Par conséquent, ils soutiennent que la SEC va trop loin dans sa quête d’un contrôle réglementaire sur le secteur de la cryptographie.

Dans un document distinct de 56 pages déposé le même jour, Binance.US, légalement connue sous le nom de BAM Trading Services Inc., a également demandé le rejet des accusations portées contre elle.

L’action en justice intentée par la SEC contre Binance et ses sociétés affiliées fait suite à un procès similaire intenté par la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) qui accusait Binance d’opérer illégalement aux États-Unis et de ne pas s’être enregistrée auprès de la CFTC.

Les mesures réglementaires en cours contre Binance, y compris le procès de la SEC, ont eu un impact substantiel sur l’activité commerciale sur Binance.US. Les volumes de transactions quotidiennes sur la plateforme ont chuté de plus de 98 % depuis septembre 2022. En réponse à ces défis, Binance.US a licencié 30 % de ses effectifs restants et a vu son président et PDG, Brian Shroder, quitter l’entreprise.

A la Une Technologie

Accrochez-vous bien ! Charles Hoskinson, l’illustre fondateur de Cardano, a jeté un pavé dans la mare cryptographique avec une proposition qui pourrait redéfinir les performances ...
Accrochez-vous, car l’événement récent dans le monde des cryptomonnaies ressemble à un véritable thriller financier ! Imaginez un scénario où une crypto prometteuse, dès son ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail