Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sharon Stone révèle un scandale à Hollywood: Billy Baldwin menace en réponse!

Vanity Fair
News Jobba.fr

Sharon Stone révèle un scandale à Hollywood: Billy Baldwin menace en réponse!

Sharon Stone, l’icône de Hollywood, a toujours été connue pour son franc-parler et sa détermination à dénoncer les injustices. Récemment, elle a fait des révélations fracassantes sur l’un des producteurs les plus influents de l’industrie du cinéma, Robert Evans, qui a tenté de la forcer à avoir des relations sexuelles avec son partenaire de jeu, Billy Baldwin, sur le tournage de « Sliver ». Découvrez dans cet article les détails de cette histoire sordide.

Sharon Stone dénonce les abus de pouvoir d’Hollywood

Sharon Stone est une femme qui ne mâche pas ses mots. Dans ses mémoires « The Beauty of Living Twice », parues en 2021, elle a ouvertement dénoncé un producteur qui avait essayé de la forcer à coucher avec son partenaire de jeu, Billy Baldwin, dans le but d’améliorer leur alchimie à l’écran. Malgré l’ampleur de cette révélation, l’actrice avait choisi de ne pas nommer le producteur en question. Mais lors d’une récente interview avec le journaliste Louis Theroux, elle a finalement révélé qu’il s’agissait de Robert Evans.

Robert Evans est une figure emblématique d’Hollywood, ayant produit certains des plus grands succès cinématographiques de son époque, comme « Rosemary’s Baby », « Le Parrain » et « Gatsby le Magnifique ». Ancien directeur de Paramount Pictures, il était également connu pour ses frasques personnelles, notamment son implication dans des affaires de trafic et de consommation de cocaïne, ainsi que pour ses nombreux mariages et divorces tumultueux.

Le chantage sexuel dénoncé par Sharon Stone

Sharon Stone a décrit avec précision la scène où Robert Evans lui a demandé de coucher avec Billy Baldwin. Selon elle, le producteur a essayé de la convaincre en lui racontant qu’il avait couché avec Ava Gardner et que, par conséquent, elle devrait faire de même avec Billy Baldwin. L’objectif de ce chantage sexuel était d’améliorer la prestation de Billy Baldwin, que le producteur jugeait médiocre. Sharon Stone se souvient encore des paroles de Robert Evans, qui pensait qu’une relation sexuelle entre les deux acteurs sauverait le film.

Sharon Stone et son refus de se plier aux exigences d’Hollywood

Selon le site The Wrap, Sharon Stone a fait la comparaison avec Michael Douglas, avec qui elle avait travaillé précédemment sur « Basic Instinct ». Pour elle, les deux acteurs représentaient deux visions très différentes du professionnalisme sur un plateau de tournage. Sharon Stone a souligné qu’elle n’avait pas eu à coucher avec Michael Douglas pour que le film soit un succès, contrairement à ce que Robert Evans essayait de lui faire croire.

La réaction de Billy Baldwin

Trois ans après la publication des mémoires de Sharon Stone, Billy Baldwin a réagi aux allégations de l’actrice. Dans un long post publié sur Twitter, l’acteur a questionné les motivations de Sharon Stone, se demandant si elle avait toujours le béguin pour lui ou si elle était encore blessée par son rejet. Billy Baldwin prétend également que Sharon Stone aurait dit à une de ses amies, le célèbre mannequin Janice Dickinson, qu’elle voulait le rendre follement amoureux d’elle. Selon lui, la scène de sexe entre leurs deux personnages n’a jamais posé problème.

Quoi qu’il en soit, les révélations de Sharon Stone ont jeté un nouvel éclairage sur les abus de pouvoir et les comportements inappropriés dans l’industrie du cinéma. Une chose est sûre : l’actrice a le courage de prendre la parole et de dénoncer ces pratiques, pour que plus aucune personne ne doive subir ce qu’elle a vécu.

A la Une People

La célèbre actrice et productrice Eva Longoria fait son grand retour à la télévision avec le drame comique « Land of Women ». Un retour très attendu ...
Les montres exceptionnelles sont souvent des chefs-d’œuvre d’art, à l’image du cinéma, où chaque détail compte. Le grand réalisateur Federico Fellini l’a parfaitement exprimé avec ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail