...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les pourparlers sur la grève des acteurs se sont effondrés en raison des tactiques d’intimidation du studio, selon SAG-ACTRA –

Fran-Drescher.jpg

Les pourparlers sur la grève des acteurs se sont effondrés en raison des tactiques d’intimidation du studio, selon SAG-ACTRA –

La dernière série de négociations entre les studios et la SAG-AFTRA pour mettre fin à la grève des acteurs qui dure maintenant depuis 92 jours a échoué ce soir et maintenant la guilde dirigée par Fran Drescher accuse l’AMPTP d’utiliser des « tactiques d’intimidation » et « la même stratégie ratée qu’elle a essayée ». à infliger à la WGA.

« Nous ressentons la douleur que ces entreprises ont infligée à nos membres, à nos capitaines de grève, à l’IATSE, aux membres du syndicat Teamsters et Basic Crafts, et à tous les acteurs de cette industrie », a déclaré la SAG-AFTRA tôt jeudi après que les studios les ont critiqués pour des frais coûteux. revendications et abandonnant les « négociations productives » après moins de deux semaines.

« Nous avons trop sacrifié pour capituler devant leur obstruction et leur cupidité. Nous sommes unis et prêts à négocier aujourd’hui, demain et chaque jour », ont déclaré Drescher et le négociateur en chef Duncan Crabtree-Irlande, dirigé par le comité de négociation TV/théâtre.

Lisez la déclaration complète de SAG-AFTRA ci-dessous

Depuis la reprise des délibérations entre les partis le 2 octobre, après que la WGA ait conclu un accord de principe avec les studios le 24 septembre et mis fin à leur grève de près de 150 jours quelques jours plus tard, la SAG-AFTRA s’est recroquevillée pour négocier avec le PDG Gang of Quatre et la patronne de l’AMPTP, Carol Lombardini

David Zaslav de Warner Bros Discovery, Ted Sarandos de Netflix, Donna Langley de NBCUniversal et Bob Iger de Disney étaient tous présents aujourd’hui au siège de SAG-AFTRA à Wilshire Blvd pour une session plus longue que d’habitude, la deuxième cette semaine. Citée comme « beaucoup plus difficile que d’habitude » par une source industrielle, la réunion et les négociations dans leur ensemble ont été suspendues après que les deux parties n’ont pas réussi à trouver un moyen de couper mutuellement le nœud gordien de la proposition de partage des revenus de la SAG-AFTRA.

SAG-AFTRA a tenu particulièrement ce matin à contrer l’estimation des studios selon laquelle la proposition de partage des bénéfices suggérée depuis longtemps par la guilde des acteurs coûterait « plus de 800 millions de dollars par an », soit 2,4 milliards de dollars sur la durée d’un nouveau contrat de trois ans. « Nous avons fait des efforts importants et significatifs de notre côté, notamment en transformant complètement notre proposition de partage des revenus, ce qui coûterait aux entreprises moins de 57 cents par abonné chaque année », a affirmé la guilde dans un courriel adressé à ses 160 000 membres ce mois-ci. matin. « Ils ont rejeté nos propositions et refusé de contrer.

« Au lieu de cela, ils utilisent des tactiques d’intimidation », a ajouté la guilde dans ce qui est devenu une accusation familière contre l’AMPTP autoritaire au fil des ans. « Ce soir encore, ils ont intentionnellement déformé à la presse le coût de la proposition ci-dessus – en le surestimant de 60 %. Ils ont fait la même chose avec l’IA, prétendant protéger le consentement de l’artiste, mais continuant d’exiger le « consentement » dès le premier jour d’emploi pour l’utilisation de la réplique numérique d’un artiste pour un univers cinématographique entier (ou tout projet de franchise).

Même avant la reprise des pourparlers hier soir, la SAG-AFTRA avait prévu des lignes de piquetage devant les studios et les bureaux de Los Angeles et de New York. C’est désormais là que l’action va à nouveau changer – du moins pour un certain temps.

PLUS

Lisez la déclaration complète de SAG-AFTRA aux membres ici :

C’est avec une profonde déception que nous apprenons que les PDG de l’industrie ont quitté la table de négociation après avoir refusé de contrer notre dernière offre. Nous avons négocié avec eux de bonne foi, malgré le fait que la semaine dernière, ils ont présenté une offre qui, de façon choquante, valait moins que ce qu’ils proposaient avant le début de la grève.

Ces entreprises refusent de protéger les artistes du remplacement par l’IA, elles refusent d’augmenter vos salaires pour suivre l’inflation et elles refusent de partager une infime partie des immenses revenus que VOTRE travail génère pour elles. Nous avons pris des mesures importantes et significatives de notre côté, notamment en transformant complètement notre proposition de partage des revenus, ce qui coûterait aux entreprises moins de 57 ¢ par abonné chaque année. Ils ont rejeté nos propositions et refusé de contrer.

Au lieu de cela, ils utilisent des tactiques d’intimidation. Ce soir encore, ils ont intentionnellement déformé à la presse le coût de la proposition ci-dessus – en le surestimant de 60 %. Ils ont fait de même avec l’IA, prétendant protéger le consentement de l’artiste, mais continuant d’exiger le « consentement » dès le premier jour d’emploi pour l’utilisation de la réplique numérique d’un artiste pour tout un univers cinématographique (ou tout projet de franchise).

Les entreprises utilisent la même stratégie ratée qu’elles ont tenté d’infliger à la WGA : diffuser des informations trompeuses pour tenter de tromper nos membres et les amener à abandonner notre solidarité et à faire pression sur nos négociateurs. Mais, tout comme les écrivains, nos membres sont plus intelligents que cela et ne se laisseront pas tromper.

Nous ressentons la douleur que ces entreprises ont infligée à nos membres, à nos capitaines de grève, aux membres de l’IATSE, des Teamsters et du Basic Crafts, ainsi qu’à tous les acteurs de cette industrie. Nous avons trop sacrifié pour capituler devant leur obstruction et leur cupidité. Nous sommes unis et prêts à négocier aujourd’hui, demain et chaque jour.

Notre détermination est inébranlable. Rejoignez-nous sur les lignes de piquetage et lors d’événements de solidarité partout au pays et faites entendre votre voix.

Un jour de plus. Un jour plus fort. Aussi longtemps qu’il faudra.

Votre comité de négociation TV/Théâtre.

A la Une People

Entrez dans les coulisses de l’industrie du cinéma, avec une lueur particulière sur les caprices de dernière minute des réalisateurs. Aujourd’hui, nous traitons d’un incident ...
La Met Gala, un terrain propice aux rapprochements La Met Gala est sans conteste l’un des événements les plus glamours de l’année. Cette année, ce ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail