...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les législateurs américains réintroduisent un projet de loi anti-CBDC pour bloquer le dollar numérique

News Jobba.fr

Les législateurs américains réintroduisent un projet de loi anti-CBDC pour bloquer le dollar numérique

Source : Adobe / Skorzewiak

Le député américain Tom Emmer, avec le soutien de 49 législateurs républicains, a réintroduit la loi d’État anti-surveillance des CBDC.

Cette législation vise à bloquer l’émission d’une monnaie numérique de banque centrale de détail (CBDC) qui pourrait porter atteinte au droit des Américains à la confidentialité financière, selon le membre du Congrès américain.

Le projet de loi, initialement présenté par le membre du Congrès Emmer en janvier 2022, a recueilli le soutien de divers collègues républicains, notamment les représentants French Hill (R-AR), Warren Davidson (R-OH), Byron Donalds (R-FL), Pete Sessions (R-AR). -TX), Young Kim (R-CA) et bien d’autres.

Son objectif principal est d’empêcher la banque centrale d’utiliser une CBDC pour mettre en œuvre la politique monétaire et, ce faisant, de compromettre potentiellement la confidentialité financière des individus.

Les membres du Congrès américain soutiennent que le dollar numérique pourrait devenir un outil de surveillance

Ces derniers mois, des inquiétudes sont apparues concernant les risques potentiels associés aux CBDC.

Le membre du Congrès Emmer, s’exprimant sur la question, a souligné l’importance de garantir que toute monnaie numérique gouvernementale respecte les principes de confidentialité, de souveraineté individuelle et de compétitivité sur le marché libre.

Il a noté qu’une CBDC, si elle n’est pas conçue pour imiter l’argent liquide, pourrait devenir un outil de surveillance rappelant les régimes autoritaires, étouffant la dissidence et compromettant le mode de vie des Américains.

Faisant écho à ces préoccupations, le candidat à la présidentielle américaine Robert F. Kennedy Jr. a mis en garde contre les CBDC, citant leur potentiel à accorder au gouvernement un pouvoir sans précédent sur l’accès des particuliers aux fonds.

Kennedy a fait valoir que la facilité avec laquelle l’accès aux fonds peut être contrôlé d’une simple pression sur un clavier constitue une menace importante pour la liberté financière.

La loi anti-CBDC fait pression pour la confidentialité numérique

La CBDC Anti-Surveillance State Act vise également à freiner l’influence des bureaucrates non élus à Washington, DC, qui pourraient faire pression en faveur d’une CBDC sans garanties adéquates en matière de vie privée et de libertés individuelles.

Le membre du Congrès Emmer a souligné l’importance de préserver la confidentialité financière face à l’intérêt croissant pour les monnaies numériques.

Le projet de loi anti-CBDC réintroduit souligne la nécessité d’une CBDC qui respecte les principes de confidentialité, de choix individuel et la nature concurrentielle du marché libre. Bénéficiant du soutien bipartisan, le projet de loi devrait être examiné par la commission des services financiers de la Chambre des représentants dans les semaines à venir.

Les États-Unis ne sont pas les seuls à développer une CBDC. Environ 130 pays envisagent activement le développement de versions numériques de leurs monnaies, tandis que 11 pays, dont la Chine, ont mis en œuvre avec succès les CBDC.

A la Une Technologie

Imaginez un instant que vous consultez tranquillement votre portefeuille de cryptomonnaies et que, sans crier gare, une somme colossale de 69,3 millions de dollars en ...
Faille de sécurité massive sur Android : découvrez les applications à risque et les mesures pour se protéger !

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail