...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le scandale JPEX déclenche la création du groupe des crimes cryptographiques de la police de Hong Kong

News Jobba.fr

Le scandale JPEX déclenche la création du groupe des crimes cryptographiques de la police de Hong Kong

Le SFC et la police de Hong Kong collaborent pour surveiller et lutter contre les activités illicites dans les échanges cryptographiques à la suite de l’incident JPEX.
Image de Alexeï Novikov sur Adobe Stock

Le 4 octobre, la Securities and Futures Commission (SFC) de Hong Kong, en collaboration avec la police de Hong Kong, a annoncé la formation d’un groupe spécial chargé de surveiller et d’enquêter sur les crimes liés aux échanges cryptographiques.

L’initiative a été motivée par la poursuite controverses autour de la bourse JPEXune entité cryptographique leader de Hong Kong basée à Dubaï.

Réprimer les mauvaises pratiques des échanges cryptographiques

L’alliance entre le SFC et la police de Hong Kong a commencé à prendre forme après leur réunion du 28 septembre. L’objectif principal du groupe nouvellement créé est de surveiller les activités illégales associées aux plateformes de négociation d’actifs virtuels (VATP) sur le territoire de Hong Kong.

L’un des principaux catalyseurs de cette initiative a été l’examen minutieux de la bourse JPEX. Des accusations ont été formulées selon lesquelles JPEX faisait la publicité de ses services sans obtenir la licence nécessaire auprès de la SFC. Cette surveillance, combinée à d’autres activités illicites, aurait entraîné la perte d’environ 166 millions de dollars, impactant plus de 2 086 investisseurs. Par conséquent, cet incident a été qualifié de plus grand cas de fraude de l’histoire de Hong Kong.

En réponse à ces allégations, les autorités de Hong Kong ont pris des mesures décisives. Après des investigations approfondies, la police a arrêté 18 personnes On pense qu’il est lié à l’incident du JPEX. Cette situation a souligné le besoin urgent d’une réglementation et d’une surveillance renforcées en matière de cryptographie à Hong Kong.

Dans une décision ultérieure, JPEX a suspendu ses opérations d’actifs cryptographiques à Hong Kong le 18 septembre. La bourse a cité comme raisons les actions biaisées des autorités compétentes et les rapports défavorables des médias, affirmant que ces facteurs ont conduit ses partenaires de liquidité à bloquer ses fonds.

Un accent renouvelé sur la réglementation de la cryptographie à Hong Kong

Angelina Kwan, une ancienne responsable du SFC, a déjà souligné le potentiel de Hong Kong va mettre en place des réglementations plus strictes sur le marché des actifs virtuels.

Avec la création de ce nouveau groupe, il existe désormais une équipe dédiée au contrôle des illégalités TVA. L’équipe signalera activement les activités suspectes et évaluera également les risques et menaces potentiels posés par les échanges douteux, tout en participant activement aux enquêtes connexes.

Ce groupe dédié rassemble des responsables de divers départements de la police de Hong Kong, notamment les unités de renseignement et d’enquête commerciales, de cybersécurité et financières. Des représentants de la division d’application de la SFC feront également partie de cet effort de collaboration.

Christopher Wilson, directeur de l’application de la loi du SFC, a souligné l’engagement de la commission à s’attaquer aux VATP problématiques et assurer la protection des investisseurs.

Sur une note similaire, Mme Eve Chung Wing-manle commissaire à l’assistance du HKPF, a déclaré que le groupe conjoint échangerait activement des renseignements et répondrait aux préoccupations liées aux TVAV, garantissant ainsi la sûreté et la sécurité des investisseurs et du grand public de Hong Kong.

Conseil aux investisseurs de SFC

Dans un communiqué récent, la SFC a rendu publique une liste de licences, comprenant les VATP sans licence et suspects, ainsi que ceux sur le point de fermer. Cette liste présente également les VATP en attente d’approbation par le SFC.

La SFC a informé les investisseurs que les entités répertoriées parmi les candidats au VATP n’ont pas encore reçu de licence. Ces plates-formes devront peut-être s’aligner plus étroitement sur les stipulations du SFC.

La commission a également mis en garde les investisseurs contre les risques inhérents au trading de monnaies numériques sur des plateformes non réglementées, soulignant que des fermetures imprévues de plateformes, des effondrements de systèmes ou des cyberattaques pourraient entraîner des pertes financières substantielles.

L’évolution rapide du marché des cryptomonnaies, associée à son impact mondial, nécessite des cadres réglementaires solides qui s’adaptent à ses défis uniques. Si l’incident du JPEX à Hong Kong rappelle les pièges potentiels, il constitue également une opportunité pour les organismes de réglementation d’affiner leurs stratégies.

Des mesures proactives telles que la formation de groupes spécialisés peuvent jouer un rôle important pour façonner un avenir financier plus sûr et plus transparent.

A la Une Technologie

L'Union Européenne lance une enquête sur Meta pour vérifier si Facebook et Instagram protègent efficacement les enfants. Les régulateurs craignent que les interfaces de ces ...
Netflix continue de décevoir ses abonnés avec une nouvelle décision radicale : la suppression du téléchargement sur PC. Apprenez-en plus sur cette mesure et ses ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail