...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le candidat présidentiel pro-Bitcoin Vivek Ramaswamy salue la victoire de Grayscale pour l’innovation Bitcoin et Blockchain aux États-Unis

News Jobba.fr

Le candidat présidentiel pro-Bitcoin Vivek Ramaswamy salue la victoire de Grayscale pour l’innovation Bitcoin et Blockchain aux États-Unis

Source :iStock

Vivek Ramaswamy, candidat républicain à la présidentielle, a salué la récente victoire juridique de Grayscale contre le régulateur fédéral des valeurs mobilières, déclarant que la décision jouerait un rôle dans le maintien de l’innovation Bitcoin et blockchain aux États-Unis plutôt qu’à l’étranger.

Grayscale a obtenu une victoire juridique significative contre la SEC, qui a nié avoir converti son Bitcoin Trust en ETF.

La décision de la Cour a jugé le rejet de la SEC arbitraire et capricieux, exigeant un examen approfondi de la demande de Grayscale. Cela a mis en évidence le rôle du pouvoir judiciaire en tant que frein et contrepoids aux agences gouvernementales.

Un 30 août poste sur X, Ramaswamy a critiqué ce qu’il a appelé le « gouvernement fantôme » « hors de contrôle » à Washington, soulignant que les tribunaux fédéraux sont la dernière défense contre les « comportements voyous illégaux » perçus par les agences gouvernementales avec des acronymes à trois lettres.

Concernant le cas de Grayscale, le candidat à la présidentielle a souligné la décision de la Cour comme une étape positive vers le maintien de l’innovation Bitcoin et blockchain aux États-Unis plutôt qu’à l’étranger.

Il a déclaré : « Cette décision est forte et ouvre la voie pour maintenir l’innovation Bitcoin et blockchain aux États-Unis plutôt qu’à l’étranger. Mais cela n’aurait jamais dû être porté devant les tribunaux en premier lieu. »

Ramaswamy a cependant critiqué la nécessité de recourir à la Cour, l’attribuant à l’approche de la SEC consistant à réglementer par l’application des lois.

Il s’est engagé à abroger les réglementations fédérales qui ne répondent pas aux critères de la Cour suprême définis dans l’affaire West Virginia v EPA, dans le cadre de ses promesses de candidature.

Ce précédent limite l’autorité des régulateurs à réglementer les « questions majeures », à moins que le Congrès ne l’accorde explicitement. Cela implique une limitation potentielle de la surveillance de la SEC dans le secteur de la cryptographie si elle est considérée comme une « question majeure ».

La position de Ramaswamy reflète le sentiment de nombreuses parties prenantes critiques à l’égard de l’approche de la SEC en matière de réglementation de la cryptographie. Cela souligne également l’importance croissante de l’industrie de la cryptographie à l’approche des élections de 2024.

La position pro-crypto de Vivek Ramaswamy bouleverse le discours électoral de 2024

A 38 ans, Vivek Ramaswamy a positionné l’élection de 2024 comme un « référendum décisif sur la monnaie fiduciaire ».

Lors de l’événement Bitcoin 2023, il a exprimé de vives critiques à l’encontre des monnaies numériques des banques centrales (CBDC) et a dénoncé avec véhémence la taxe d’accise de 30 % proposée par l’administration Biden sur les mineurs de Bitcoin.

Son soutien évident au secteur en pleine croissance des cryptomonnaies l’a incité à suggérer que même si Thomas Jefferson était en vie aujourd’hui, il aurait pu être impliqué dans l’exploitation minière de Bitcoin.

Le point de vue de Ramaswamy tourne autour de la sauvegarde de l’intégrité du dollar en s’opposant fermement à sa potentielle numérisation.

Parmi les candidats présidentiels restants, Ramaswamy est l’un des trois qui soutiennent ouvertement l’industrie de la cryptographie, rejoignant les rangs de Robert Kennedy Jr. et Ron DeSantis.

Sa position pro-crypto et son acceptation du Bitcoin lui ont valu les éloges du PDG de Tesla, Elon Musk, qui l’a salué comme un « candidat très prometteur ».

Notamment, Ramaswamy a pris une mesure concrète pour consolider son support crypto en acceptant Bitcoin, Dogecoin (DOGE), Shiba Inu (SHIB) et plusieurs autres altcoins pour dons de campagne fin mai.

La récente victoire juridique de Grayscale Investments contre la SEC le 29 août a marqué un triomphe important pour le secteur des crypto-monnaies, avec des implications notables pour les ETF Bitcoin. Les analystes de Bloomberg ont observé que la victoire de Grayscale a amélioré les chances d’obtenir l’approbation des ETF Bitcoin au comptant d’ici la fin de 2023.

A la Une Technologie

L'Union Européenne lance une enquête sur Meta pour vérifier si Facebook et Instagram protègent efficacement les enfants. Les régulateurs craignent que les interfaces de ces ...
Netflix continue de décevoir ses abonnés avec une nouvelle décision radicale : la suppression du téléchargement sur PC. Apprenez-en plus sur cette mesure et ses ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail