...

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’ancien PDG de la société d’investissement de Miami plaide coupable de complot de fraude à terme sur cryptographie

News Jobba.fr

L’ancien PDG de la société d’investissement de Miami plaide coupable de complot de fraude à terme sur cryptographie

Source : Pexels

L’ancien PDG de Systematic Alpha Management LLC (SAM) a plaidé coupable de complot en vue de commettre une fraude sur les matières premières impliquant des contrats à terme cryptographiques, et il risque potentiellement une peine de cinq ans de prison.

Le 13 octobre, le ministère de la Justice des États-Unis dit que Peter Kambolin, l’ancien PDG d’une société d’investissement basée à Miami, a été accusé d’avoir mis en place un système de « sélection sélective », pour lequel il a plaidé coupable.

Le Cherry Picking fait référence à une tactique de négociation de titres illicites dans laquelle un trader exécute des transactions sans les attribuer immédiatement à un compte de trading spécifique. Ils le font jusqu’à ce qu’ils vérifient si les transactions génèrent des bénéfices ou des pertes.

Dans le cas de Kambolin, le stratagème impliquait la promotion de son entreprise en tant que fournisseur de stratégies de trading algorithmiques impliquant des contrats à terme, notamment des crypto-monnaies et des matières premières.

Cependant, Kambolin a trompé les investisseurs en affirmant à tort que son fonds se concentrait sur le trading de crypto-monnaies et de contrats à terme sur devises. En revanche, environ la moitié de ses activités de négociation dans chaque pool concernaient des contrats à terme sur indices boursiers.

Selon le ministère de la Justice (DOJ), Kambolin a commis une fraude contre des investisseurs, tant au niveau national qu’international. Il a retenu les transactions rentables, détournant les gains pour ses dépenses, comme couvrir le loyer d’un appartement en bord de mer.

Le compte d’un co-conspirateur a été lié au cas où il a transféré le produit de son stratagème vers des comptes bancaires étrangers contrôlés par le co-conspirateur en Biélorussie et à la Dominique.

Shimon Richmond, inspecteur général adjoint chargé des enquêtes, a déclaré :

« Le plaidoyer d’hier reconnaît l’importance de tenir le défendeur responsable de ses actes consistant à tromper et à frauder les investisseurs au moyen d’un stratagème de sélection, et à utiliser le produit de ce stratagème pour financer son style de vie personnel. »

La CFTC engage une action en justice contre SAM et Kambolin pour pratiques commerciales déloyales

Ce n’est pas la première fois que les agences fédérales contestent la façon dont Kambolin dirigeait son entreprise.

En mai, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a également engagé des poursuites civiles. des charges contre lui, où ils alléguaient que Systematic Alpha Management, LLC (SAM) et Kambolin se livraient à des pratiques déloyales de répartition des échanges entre des pools de matières premières spécifiques, des clients de comptes gérés et leurs comptes propriétaires.

Ils les ont accusés d’avoir fait de fausses déclarations auprès des participants à ces pools et de gérer des comptes clients tout en violant les réglementations de la CFTC liées à l’allocation des échanges.

À la suite de ces actions, SAM et Kambolin ont fraudé les participants au pool et les clients de comptes gérés, générant des bénéfices commerciaux totaux d’au moins 1 451 559 $ pour leurs comptes propriétaires.

La CFTC intente une action en justice pour obtenir des sanctions pécuniaires, la restitution des gains mal acquis, la restitution aux parties concernées, les interdictions d’enregistrement et de négociation, ainsi qu’une injonction permanente pour empêcher de nouvelles violations de la Commodity Exchange Act et des réglementations de la CFTC.

Plus tard en avril, le juge de district américain Robert N. Scola, Jr. a émis une ordonnance d’interdiction légale contre les accusés, ce qui a effectivement gelé leurs avoirs et a accordé à la CFTC un accès immédiat à leurs dossiers financiers.

Il a plaidé coupable de son implication dans cette pratique frauduleuse et encourt désormais une peine maximale de cinq ans de prison.

Cependant, la date de son audience de détermination de la peine aura lieu à une date future non divulguée.

A la Une Technologie

Imaginez pouvoir envoyer des Bitcoins aussi rapidement et économiquement que vous envoyez un texto. Ce rêve devient réalité grâce à Coinbase qui, dans un élan ...
Alerte dans l’univers de la cryptomonnaie ! Une situation alarmante secoue la plateforme Poloniex, suscitant de vives inquiétudes chez les traders et investisseurs. Le Wrapped ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail