Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Kate Middleton victime d’une machination russe? Les complotistes s’enflamment!

Vanity Fair
News Jobba.fr

Kate Middleton victime d’une machination russe? Les complotistes s’enflamment!

En dépit des tourbillons de rumeurs et de la désinformation qui ont suivi l’annonce du diagnostic de cancer de Kate Middleton, l’atmosphère semble enfin se calmer. Pourtant, la manière dont ces spéculations ont pris une ampleur virale soulève des questions inquiétantes. Lundi dernier, un député britannique a même interpellé Oliver Dowden, le vice-Premier ministre, sur la possibilité d’une ingérence étrangère dans la diffusion de ces théories du complot. Ce questionnement fait suite à un article du Telegraph qui mentionnait des sources gouvernementales préoccupées par une potentielle intervention de la Russie, de la Chine et de l’Iran.

La réponse de Oliver Dowden

Oliver Dowden, tout en refusant de pointer du doigt des pays précis, a réaffirmé sa préoccupation face à la désinformation touchant la famille royale et en particulier Kate Middleton. Il a déclaré : « J’adresse mes meilleurs vœux aux membres de la famille royale en cette période très difficile. Les spéculations effroyables auxquelles nous avons assisté ces dernières semaines nous rappellent à tous qu’il est important que nous nous assurions de traiter des informations valables et fiables, et que nous soyons sceptiques à l’égard de nombreuses sources en ligne. »

La Russie soupçonnée

Un chercheur de renom spécialisé dans la désinformation pense que la Russie pourrait avoir joué un rôle dans la diffusion de certaines théories du complot concernant la princesse de Galles. En effet, après que la princesse ait dû se retirer de ses fonctions publiques suite à une opération chirurgicale au ventre en janvier, le New York Times a interviewé Martin Innes. Ce dernier, professeur à l’université de Cardiff et directeur de l’Institut d’innovation en matière de sécurité, de criminalité et de renseignement, mène des recherches qui tendent à relier 45 comptes de réseaux sociaux diffusant des affirmations sur la princesse de Galles à un « réseau de désinformation lié au Kremlin », nommé Doppelgänger.

La rumeur de la fausse mort de Charles III

Après que Kate et le prince William aient été vus au Windsor Farm Shop en début de mois, des comptes liés à Doppelgänger ont relayé des affirmations selon lesquelles les photos et les vidéos publiées par The Sun étaient truquées. Martin Innes n’a pas réussi à déterminer qui avait engagé ce réseau pour publier des messages sur la princesse. Cependant, le Times rapporte que Doppelgänger a déjà ciblé des personnes et des pays en désaccord avec le Kremlin. Depuis le début de la guerre en Ukraine en février 2022, la famille royale a ouvertement soutenu le pays, et William et Kate ont même reçu le Premier ministre Volodimir Zelensky au Palais à plusieurs reprises.

Martin Innes pense que les réseaux de désinformation cherchent à renforcer le sentiment de chaos et à saper la confiance dans les institutions occidentales : « Cela provoque une réaction émotionnelle », a-t-il commenté au sujet de la campagne d’influence.

La semaine dernière, les médias russes ont plus ouvertement contribué à la diffusion d’informations erronées sur la famille royale. Le 18 mars, l’application Telegram du journal économique Vedomosti, basé à Moscou, a publié un post affirmant que le roi Charles III était mort. D’autres médias du pays ont repris l’information et le palais de Buckingham a dû publier un communiqué pour démentir la rumeur, assurant que le roi « poursuit ses activités officielles et privées ».

« Tout comme un virus »

Les membres de la famille royale britannique sont régulièrement utilisés comme pions dans les campagnes de propagande internationales. En 2022, Bill McCarthy de l’AFP a rapporté que le décès de la reine Elizabeth, survenu en septembre, a donné lieu à une diffusion virale d’affirmations faussement attribuant sa mort aux vaccins de Covid-19, ainsi qu’à une avalanche de messages de partisans de QAnon la reliant à un prétendu trafic sexuel.

Source : Telegraph & The New York Times

Source image : [Inserer ici le lien vers l’image à la une]

A la Une People

Vous pensiez connaître tous les détails de la vie des célébrités ? Accrochez-vous, car la dernière nouvelle risque de vous surprendre ! Une nouvelle idylle ...
Bienvenue chez Jobba, votre première source d’informations sur l’actualité des célébrités. Aujourd’hui, nous nous penchons sur une histoire impliquant Chelsea, star de l’émission de télé-réalité ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail