...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Je trouve tout ça tellement idiot. » –

woody-allen-soon-yi-previn.jpg

« Je trouve tout ça tellement idiot. » –

Tout en faisant la promotion de son 50e – et probablement dernier – film Coup de chance à la Mostra de Venise, Woody Allen a pesé sur la culture d’annulation, le mouvement #MeToo et si une femme s’est déjà plainte de son comportement sur le plateau.

« J’ai dit il y a des années que j’aurais dû être un porte-parole (du mouvement #MeToo) et ils étaient tous enthousiasmés par cela », a déclaré Allen, 87 ans, à Variety dans une interview avant la première dimanche du film en langue française qu’il a écrit et écrit. dirigé. « J’ai réalisé 50 films. J’ai toujours eu de très bons rôles pour les femmes, j’ai toujours eu des femmes dans l’équipe, je les ai toujours payées exactement le même montant que nous payions aux hommes, j’ai travaillé avec des centaines d’actrices et je n’ai jamais eu une seule plainte de leur part à aucun moment. indiquer. Pas un seul n’a jamais dit : « En travaillant avec lui, il était méchant ou il harcelait ». Cela n’a tout simplement pas posé de problème.

On a ensuite demandé à Allen s’il se sentait annulé. « Je pense que si vous allez être annulé, c’est la culture qui doit être annulée », a-t-il répondu. « Je trouve tout ça tellement idiot. Je n’y pense pas. Je ne sais pas ce que signifie être annulé. Je sais qu’au fil des années, tout est resté pareil pour moi. Je fais mes films. Ce qui a changé, c’est la présentation des films. Vous savez, je travaille et c’est la même routine pour moi. J’écris le scénario, je récolte les fonds, je fais le film, je le tourne, je le monte, il sort. La différence ne vient pas de la culture d’annulation. La différence réside dans la manière dont ils présentent les films. C’est ça qui est le grand changement.

Tandis qu’Allen foulait le tapis rouge dimanche pour la première de Coup de chance, Une vingtaine de manifestants se sont tenus dehors pour crier des choses comme « pas de culture du viol » et « un violeur n’est pas un homme malade, il est le fils sain du patriarcat ». La veille, des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « L’île des violeurs » et « Pas de Lion d’or pour les prédateurs » avaient été déployées autour du festival pour protester contre Allen et Roman Polanski, dont le film Le palais est en lice pour le premier prix cette année.

Allen a reçu une ovation de cinq minutes après la première de Coup de chanceun thriller romantique qui met en vedette Lou de Laâge, Valérie Lemercier, Melvil Poupaud, Niels Schneider, Elsa Zylberstein, Bárbara Goenaga, Grégory Gadebois, Anne Loiret, Sara Martins, Guillaume de Tonquédec et Arnaud Viard.

Dans son entretien avec Variété, On a également demandé à Allen s’il était un défenseur du mouvement MeToo. Allen a déclaré : « Je pense que tout mouvement qui présente de réels avantages, où il fait quelque chose de positif, disons pour les femmes, est une bonne chose. Quand ça devient idiot, c’est idiot. J’ai lu des cas où c’est très bénéfique, où la situation a été très bénéfique pour les femmes, et c’est bien. Quand je lis certains cas dans un article du journal où c’est idiot, alors c’est idiot. C’est idiot, vous savez, quand ce n’est pas vraiment une question féministe ou une question d’injustice envers les femmes. Quand il est trop extrême d’essayer d’en faire un problème alors qu’en fait, la plupart des gens ne considéreraient pas cela comme une situation offensante.

A la Une People

Le rappeur Lomepal est au cœur d’une nouvelle controverse avec une troisième plainte pour viol déposée pour des faits remontant à 2017. Mediapart a recueilli ...
Bruno Mars et Jessica Caban forment un couple emblématique depuis 2011. Découvrez qui est cette mannequin et actrice américaine qui partage la vie du célèbre ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail