Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

CFTC Commissioner révèle un scandale massif sur les frais de KuCoin!

Conflit juridique illustrant la tension entre régulateurs et le monde des cryptomonnaies
News Jobba.fr

CFTC Commissioner révèle un scandale massif sur les frais de KuCoin!

La Commission des opérations de bourse sur les matières premières (CFTC) est sous le feu des critiques de l’une de ses propres commissaires, Caroline Pham. La raison ? Elle a pris des mesures juridiques contre la plateforme d’échange de cryptomonnaies, KuCoin. Toute l’affaire a suscité une controverse autour des limites juridictionnelles entre la CFTC et la Commission des opérations de bourse (SEC), un autre organisme de régulation. Entrez dans l’univers complexe et souvent confus de la régulation des cryptomonnaies aux États-Unis.

La CFTC contre KuCoin : une action controversée

Le 26 mars, la CFTC, en collaboration avec le Département de la Justice des États-Unis, a accusé KuCoin d’opérer illégalement une plateforme de trading de produits dérivés sur actifs numériques. Cette action en justice a suscité de vives réactions, notamment en ce qui concerne les frontières juridictionnelles entre la CFTC et la SEC.

Selon Caroline Pham, commissaire de la CFTC, la plainte de la CFTC semble confondre le concept de titres d’investissement avec les activités de trading. Elle a exprimé des préoccupations quant à l’interprétation de l’agence, qui pourrait potentiellement empiéter sur l’autorité de la SEC et saper les lois établies pour protéger les investisseurs.

Le coeur du débat : la nature des activités financières

La commissaire de la CFTC a souligné que selon elle, la plainte « semble affirmer que les parts de fonds détenues par les investisseurs – c’est-à-dire, les titres – peuvent elles-mêmes constituer un trading à effet de levier ». Elle estime que cette position fusionne de manière incorrecte la nature d’un instrument financier avec l’activité financière, perturbant ainsi les fondements du marché des valeurs mobilières.

La régulation des cryptomonnaies : un débat en cours

Cet incident met en lumière le débat en cours et la confusion concernant la portée réglementaire précise des cryptomonnaies aux États-Unis. La SEC et la CFTC ont déjà été en désaccord sur la classification de certaines cryptomonnaies, comme l’Ether (ETH).

Le président de la SEC, Gary Gensler, suggère que de nombreuses cryptomonnaies entrent dans la catégorie des valeurs mobilières, tandis que la CFTC considère l’Ether comme une matière première dans ses récentes accusations. Cette divergence de points de vue illustre la situation réglementaire critique, comme l’a souligné le président de la CFTC, Rostin Behnam, lors d’une audience au Congrès plus tôt ce mois-ci.

Behnam a souligné les implications significatives si la SEC devait classer l’ether comme une valeur mobilière, ce qui pourrait mettre les inscrits à la CFTC qui listent des contrats à terme sur l’ether dans une position de non-conformité avec les réglementations de la SEC.

En somme, la régulation des cryptomonnaies reste un champ de bataille où les différents organismes de régulation tentent de définir leurs limites et leur autorité. Restez à l’écoute pour plus d’informations sur cette affaire et d’autres développements dans le monde de la crypto-monnaie.

 

A la Une Technologie

La sécurité de vos actifs cryptographiques est-elle menacée via votre iPhone ? Il semble qu’une nouvelle vulnérabilité ait été identifiée, cette fois via la messagerie ...
Le monde de la cryptomonnaie a été secoué une fois de plus par une importante violation de sécurité, mettant en lumière les risques potentiels associés ...

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail