...
Logo Jobba Magazine

Le Magazine 2.0 Inside & Actu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Véritable histoire de la docu-série Netflix.

la storia vera della docuserie Netflix

Véritable histoire de la docu-série Netflix.

Zoom sur « Dancing for the Devil », le documentaire de Netflix qui révèle les secrets d’une secte derrière le succès de TikTok

Vous cherchez un documentaire qui sort de l’ordinaire ? Préparez-vous à être captivé par « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult », une nouvelle production Netflix qui lève le voile sur une réalité troublante cachée derrière l’apparent succès de 7M Films et de l’église de Shekinah, toutes deux dirigées par Robert Shinn. Un récit complexe de contrôle coercitif, d’accusations d’abus sexuels et de controverses financières vous attend.

Les débuts de l’église de Shekinah et l’ascension de Robert Shinn derrière le documentaire « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult »

Robert Shinn, un ancien médecin diplômé de l’Université de Toronto, a fondé l’église de Shekinah en 1994 à Santa Fe Springs, en Californie, avant de déménager à Norwalk en 2000. En plus de son rôle de pasteur, Shinn a tenté de faire sa marque en tant que producteur de cinéma, sans grand succès. Des films tels que « Random Encounters » et « He’s Way More Famous Than You » n’ont pas obtenu la reconnaissance escomptée.

En 2021, le fils de Robert, Isaiah Shinn, a lancé 7M Films, une agence de gestion pour danseurs sur les réseaux sociaux, qui a connu un succès pendant la pandémie de COVID-19. Avec son offre de services complets pour la production de contenu, 7M Films a rapidement gagné en popularité.

Les premières controverses contre la secte

En 2022, comme le montre « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult », l’attention du public s’est portée sur 7M Films lorsque la famille de la danseuse Miranda Derrick a accusé l’organisation d’être une secte. Dans une vidéo en direct sur Instagram, la sœur de Miranda, Melanie Wilking, et leurs parents ont affirmé que Miranda avait été isolée de sa famille et manipulée. Miranda a nié ces accusations, affirmant que la séparation avec sa famille était un choix personnel.

Cet incident a poussé d’autres familles et anciens membres à venir avec des accusations similaires contre Shinn et ses organisations. Les accusations vont de l’abus sexuel à la mauvaise conduite financière, en passant par les violations du travail et le contrôle coercitif. Shinn et ses associés ont nié toutes les accusations.

Les accusations contre la secte mise en avant dans « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult »

« Dancing for the Devil » révèle que Shinn exercerait un contrôle significatif sur les membres de 7M Films et de l’église de Shekinah. Des anciens membres ont rapporté avoir été découragés à maintenir des contacts avec leurs proches et contraints de se conformer à des règles et règlements stricts, comme se lever à 5 heures du matin pour prier et obtenir l’approbation pour chaque activité. Les danseurs étaient soumis à des standards d’apparence spécifiques, les femmes étant encouragées à avoir des coupes de cheveux courts et blonds et à suivre des régimes stricts.

De plus, plusieurs anciens membres ont accusé Robert Shinn de conduite sexuelle inappropriée. Kylie Douglas, ancienne danseuse de 7M, a raconté que Shinn lui avait proposé de lui faire un massage thérapeutique avant de l’agresser. D’autres jeunes femmes pour « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult » ont rapporté avoir été forcées de masser Shinn, pendant lesquelles il restait nu ou leur demandait de se déshabiller.

Les accusations ne s’arrêtent pas là. Des anciens membres ont dénoncé que Shinn exerçait un contrôle financier total, demandant l’accès à leurs comptes bancaires et retenant une grande partie de leurs revenus. Melanie Lee et Priscylla Lee ont raconté avoir travaillé pour l’église sans jamais recevoir la juste rémunération, leurs comptes bancaires étant souvent vidés par Shinn et ses collaborateurs.

Plus récemment, des anciens membres tels que Melanie, présentée dans le documentaire « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult », et Priscylla Lee ont intenté une action en justice contre Shinn pour mauvaise conduite financière, rejoints par des danseurs tels qu’Aubrey Fisher et Kylie Douglas. En réponse, Shinn a engagé des poursuites pour diffamation contre des blogueurs et des influenceurs qui ont relayé les accusations.

Vous êtes intrigué ? Alors n’hésitez pas à découvrir « Dancing for the Devil: The 7M TikTok Cult » sur Netflix. Et si vous voulez en savoir plus sur d’autres histoires vraies adaptées à l’écran, découvrez notre article sur la série Netflix « Eric », basée sur la disparition d’un mineur.

A la Une

Titre : « Talking Heads craignait que le film ‘Stop Making Sense’ ne soit “trop Spinal Tap”

Introduction :

Êtes-vous un fanatique du cinéma en quête de nouvelles anecdotes sur vos films préférés ? Si oui, vous êtes au bon endroit. Le monde du cinéma est rempli de petites histoires fascinantes qui ont façonné le paysage de l’industrie telle que nous la connaissons aujourd’hui. L’une d’entre elles concerne le groupe de rock américain Talking Heads et leur film de concert emblématique ‘Stop Making Sense’. Situé entre peur et appréhension, le groupe avait des craintes légitimes que leur film ne bascule dans l’univers décalé de ‘Spinal Tap’. Intrigués ? Plongeons ensemble dans les coulisses de cette histoire.

Corps de texte :

Les Talking Heads, groupe de rock alternatif américain acclamé par la critique, ont marqué les années 80 de leur empreinte indélébile. Leur film de concert ‘Stop Making Sense’, réalisé par Jonathan Demme, est considéré comme l’un des plus grands films de concert jamais réalisés. Pourtant, lors de sa création, le groupe était préoccupé par le fait qu’il pourrait être perçu comme « trop Spinal Tap ».

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ‘Spinal Tap’, il s’agit d’un faux documentaire de 1984, également connu sous le nom de « mockumentaire », qui parodie l’industrie du rock. Ce film a gagné en popularité grâce à son humour satirique et est devenu une référence incontournable dans le domaine de la parodie musicale.

Face à ce phénomène, les Talking Heads craignaient que ‘Stop Making Sense’ ne soit comparé à ‘Spinal Tap’ et ne soit ainsi perçu comme une parodie, plutôt qu’une célébration de leur musique. C’était une préoccupation légitime, étant donné que ‘Stop Making Sense’ est sorti la même année que ‘Spinal Tap’. Toutefois, le film a réussi à éviter cette comparaison et est maintenant reconnu comme un chef-d’œuvre du genre, qui a su capturer l’énergie et l’innovation du groupe de manière authentique.

Conclusion :

Ainsi, malgré les craintes de Talking Heads, ‘Stop Making Sense’ a su se distinguer et s’imposer comme un film de concert à part entière, loin de l’ombre humoristique de ‘Spinal Tap’. Il est intéressant de voir comment les perceptions peuvent influencer la création artistique, et comment, malgré les obstacles, les grands artistes parviennent à transcender leurs craintes pour créer des œuvres mémorables. Alors la prochaine fois que vous regarderez ‘Stop Making Sense’, souvenez-vous de l’histoire qui se cache derrière sa réalisation et appréciez encore plus la musique de Talking Heads.

La création de l’emblématique film de concert « Stop Making Sense » par les Talking Heads : une approche loin du « too Spinal Tap » Découvrez l’histoire passionnante ...
Introduction Il serait injuste de contester l’évidence que Martin Lawrence ne jouit pas de la même renommée que son collègue Will Smith. Bien que les ...
Nos autres articles
News Film
‘Saltburn’ soundtrack set for vinyl release full of cloudy bathwater
Titre : « La bande son de ‘Saltburn’ bientôt disponible en vinyle, un bain de nuages »

Introduction :

L’air se gonfle d’anticipation, la mélodie effervescente de l’excitation se fait entendre. C’est le plaisir anticipé de la bande son de ‘Saltburn’ qui se prépare à tourner sur les platines en vinyle. Un délice pour les amateurs de cinéma et de musique, un moment de pure magie sonore qui donne l’impression de se baigner dans un bain de nuages. Préparez vos tourne-disques et laissez vos sens être envahis par cette merveille musicale.

Développement :

La bande son de ‘Saltburn’, une des œuvres cinématographiques les plus captivantes de ces dernières années, est sur le point d’être immortalisée dans le format vinyle. Il s’agit d’une nouvelle passionnante pour les amateurs de musique et de cinéma, qui pourront bientôt ajouter cet élément précieux à leur collection.

La musique de ‘Saltburn’ est une véritable aventure sonore. Elle nous transporte dans des paysages sonores luxuriants et nous enveloppe d’une ambiance cinématographique qui captive l’auditeur du début à la fin. Ce n’est pas seulement une bande son, c’est une immersion dans l’univers de ‘Saltburn’.

Ce vinyle promet de vous plonger dans une expérience sensorielle unique. Imaginez-vous dans un bain chaud, enveloppé par des nuages de vapeur douce, avec cette bande son en toile de fond. C’est le sentiment que promet ce vinyle, un bain de nuages au son de la musique de ‘Saltburn’.

La sortie de cette bande son en vinyle est une occasion pour les fans de cinéma et de musique d’apprécier la richesse de cette œuvre d’une manière inédite. C’est une invitation à savourer chaque note, chaque mélodie, chaque moment de cette bande son qui a su captiver tant de spectateurs.

En conclusion, la bande son de ‘Saltburn’ en vinyle est une sortie très attendue qui promet une expérience d’écoute incomparable. Préparez-vous à vous immerger dans l’univers sonore de ‘Saltburn’, un bain de nuages musical qui vous transportera dans un autre monde.

Rester connecté

Ou directement dans votre boite mail